Avocat suite à un accident à haute cinétique

Appeler le cabinet TCN Avocats

01 44 77 96 00

Envoyer un message

Formulaire de contact

La vitesse au volant est responsable d’un accident de la circulation sur deux selon les statistiques. L’accident à haute cinétique, plus communément appelé accident à grande vitesse, désigne les accidents de la circulation où la vitesse du véhicule est en jeu. Si vous avez été victime d’un tel accident, vos séquelles sont très certainement graves et vous devez être indemnisé de vos préjudices. C’est pourquoi faire appel à un avocat est primordial afin de faire valoir vos droits.

Qu’est qu’un accident à haute cinétique ?

Haute cinétique et gravité du choc

La vitesse d’un choc est celle enregistrée au moment de l’impact. On parle d’énergie cinétique pour évoquer le déplacement d’un objet. Elle évolue en fonction de la vitesse. L’énergie cinétique n’est pas proportionnelle à la vitesse mais à son carré. A haute vitesse l’accident risque d’occasionner des séquelles bien plus graves car l’énergie cinétique est amplifiée. Autrement dit, si la vitesse est multipliée par 2, l’énergie cinétique est multipliée par 4.

L’accident à haute cinétique désigne les chocs liés à une accélération puis une décélération violente et imprévue. Le choc se traduit par le fait que la vitesse du véhicule passe instantanément à zéro après l’impact.

Quelle situation après un accident à haute cinétique ?

Dans la plupart des cas, l’accident à haute cinétique provoque un traumatisme crânien ou une perte de connaissance.

Il existe plusieurs situations dues à l’accident à haute cinétique :

  • la bascule vers le haut : l’impact à haute vitesse entraîne un basculement de votre tête directement par-dessus le volant. Votre tête a pu heurter le pare-brise, le tronc écrasé contre le volant. Les organes internes et l’abdomen sont comprimés.
  • la bascule vers le bas : la victime s’enfonce dans son siège et bascule en direction du volant, sous le tableau de bord. Les lésions sont alors très fortes au niveau des membres inférieurs. Ce type de choc à haute cinétique peut engendrer des paralysies ou amputations.
  • la bascule cervicale : ici le choc produit un avancement du corps de la victime tandis que la tête ne bouge pas. Cela provoque une extension de la nuque par-dessus l’appui-tête. Si ce dernier est mal réglé ou le choc particulièrement violent, la victime peut subir un coup du lapin et un traumatisme crânien.

Quelle indemnisation de l’accident à haute cinétique ?

L’accident à haute cinétique étant un accident de la route, l’indemnisation des dommages en découlant relève de la loi du 5 juillet 1985 dite loi Badinter. Cette dernière traite différemment les situations selon que vous soyez responsable ou non de l’accident.

Si vous êtes conducteur responsable de l’accident

Si vous êtes victime d’un accident à haute cinétique mais que vous avez une part de responsabilité dans l’accident (vitesse dépassant la vitesse légalement autorisée, conduite en état d’ivresse, faute de conduite) votre droit à indemnisation pourra être réduit voire anéanti. En effet, en tant que conducteur fautif, votre indemnisation sera réduite à hauteur de votre faute. Si vous n’êtes pas le seul responsable de l’accident à haute cinétique alors vous conserverez votre droit à indemnisation mais il ne sera pas intégral.

Si vous êtes passager ou victime non responsable

En tant que victime non responsable d’un accident à haute cinétique, la loi Badinter prévoit une indemnisation de plein droit, c’est-à-dire d’office, de l’intégralité de vos préjudices. Vous allez donc percevoir une somme couvrant l’intégralité de vos dommages qu’ils soient corporels, matériels, temporaires ou définitifs.

Dans tous les cas, vous devez, en tant que victime, vous soumettre à une expertise médicale afin de déterminer vos séquelles après un accident à haute cinétique. Orchestré par un expert mandaté par l’assureur, cet examen est pourtant une étape clé pour fixer le montant de votre indemnisation. Il est fortement conseillé de faire appel à un avocat pour lutter contre l’assureur qui va mandater un médecin conseil pour rééquilibrer la situation et faire valoir vos droits lors de l’expertise.

Contacter un cabinet d’avocats expert en accident à haute cinétique

L’accident à haute cinétique entraîne de graves séquelles qui bouleversent votre quotidien. A cause de la vitesse, le choc est plus violent et vous pouvez souffrir de traumatismes causant des lésions définitives. Il faut dès lors contacter un avocat pour rétablir votre situation et faire en sorte que votre vie soit identique à celle d’avant un accident à haute cinétique.

Le cabinet TCN Avocats, cabinet parisien expert en dommage corporel, vous propose un accompagnement intégral après votre accident à haute cinétique afin de répondre à vos problématiques d’indemnisation. A vos côtés tout au long de la procédure, de l’expertise médicale à la perception d’une somme financière couvrant vos dommages, le cabinet TCN est un allié de taille, à votre écoute.

N’hésitez pas à contacter notre équipe d’avocats par mail, par téléphone ou en remplissant le formulaire disponible sur notre site internet afin de nous faire part de votre situation. Nous répondrons à vos besoins dans les plus brefs délais.

Les coordonnées de TCN Avocats

Nous vous répondons sous 48h.

Cabinet TCN Avocats

18, avenue de l'Opéra
75001 Paris

Maître Thomas Certin

    Contactez le cabinet TCN Avocats