Amputation après accident de la route

Appeler le cabinet

01 44 77 96 00

Envoyer un message

Formulaire de contact

Vous êtes victime d’un accident de la circulation à l’issue duquel vous avez subi une amputation ? Ce choc physique et psychologique est un traumatisme. Par conséquent, vous êtes en droit de demander réparation de vos préjudices. La présence d’un avocat expert en accident de la circulation à vos côtés est nécessaire pour vous accompagner et vous soutenir dans cette épreuve.

Conséquences de l’amputation après accident de la route

Qu’est ce qu’une amputation ?

On parle d’amputation pour désigner la section d’un os, l’ablation d’un membre ou d’une partie d’un membre par une opération chirurgicale. Il existe différents niveaux d’amputation emportant des répercussions psychologiques diverses.

L’amputation après un accident de la route est un type d’amputation acquise par opposition à l’amputation congénitale. Elle concerne tant les membres inférieurs que supérieurs. La partie restante du membre entre la cicatrice et l’articulation est appelée moignon.

L’amputation peut être une blessure particulièrement grave et traumatique après un accident de la route. Elle est inattendue et inéluctable.

Que faire après une amputation ?

Vous avez subi une amputation à la suite d’un accident de la route et vous êtes désormais en période de rééducation ? Cette étape est nécessaire dans le processus de rétablissement.

Il existe des centres spécialisés dans la prise en charge de telles blessures. En effet, vous avez besoin de retrouver votre mobilité et cela passe par des sessions d’exercices dispensées par des professionnels tels que des médecins, des ergothérapeutes ou des kinésithérapeutes. On compte parmi eux :

  • des exercices de reconditionnement globaux
  • des exercices d’étirements
  • du renforcement musculaire
  • des exercices d’endurance

A la fin de la rééducation, vous pourrez à nouveau accomplir des activités de la vie quotidienne, grâce notamment à votre prothèse de membre (bras ou jambe), aussi vraisemblable que possible, qui pourra même comprendre des articulations artificielles.

L’amputation après un accident de la route vous confronte à l’immense difficulté liée au choc psychologique de l’amputation elle-même et à l’incapacité qui en résulte. Vos capacités ne sont plus récupérables mais peuvent être compensées tant par le progrès médical que par l’indemnisation des préjudices.

Les préjudices réparables de l’amputation après accident de la route

Vous êtes victime d’un accident de la route et vous avez subi une amputation, n’hésitez pas à contacter un avocat en la matière pour obtenir l’indemnisation de vos préjudices. En effet, l’avocat sera un allié de taille pour établir l’intégralité des chefs de préjudice pris en compte par l’expert qui donneront lieu à réparation.

Dans le cas d’une amputation si soudaine, les préjudices sont nombreux tant sur le plan physique que psychologique.

Dommage corporel et économique

Le préjudice corporel est le premier auquel on pense après une telle blessure. Bien que les séquelles perdurent dans le temps, il est important de faciliter votre quotidien en particulier grâce à une indemnisation intégrale et juste.

Différents types de préjudices sont ainsi réparables :

  • pretium doloris : c’est l’ensemble de vos douleurs et souffrances telles qu’évaluées par un expert préalablement désigné. On compte parmi ces douleurs, la douleur fantôme. L’amputation d’un membre fait naître un mal qui semble venir du membre amputé et qui intervient notamment la nuit ou lorsque la victime ne porte plus sa prothèse.
  • invalidité permanente ou temporaire
  • préjudice esthétique, consécutif à l’altération de l’image de soi
  • préjudice sexuel
  • préjudice d’agrément. Il vise à réparer l’impossibilité de pratiquer une activité culturelle ou sportive alors qu’elle représentait une part importante de votre quotidien avant l’accident.

L’amputation emporte des conséquences certaines sur vos activités journalières. Un certain nombre de dépenses sont à prévoir pour adapter votre lieu de vie, votre véhicule… La loi prévoit la possibilité d’obtenir une indemnisation de ses dépenses futures et de la perte de la qualité de vie qui peut survenir. L’indemnisation concerne aussi les dépenses de santé (médicaments, fauteuil roulant, rampes…).

Le déficit fonctionnel permanent (DFP)

Le DFP est un indicateur basé sur l’âge et le taux d’incapacité permanente partielle (IPP) de la victime. Il existe un barème DFP permettant de vous allouer une somme d’argent. En outre, ce taux ouvre droit à une rente versée par la sécurité sociale après un accident de la route entraînant amputation. La détermination du taux d’IPP a lieu au moment de la consolidation de votre état, lorsque votre situation médicale n’évolue plus.

Le taux d’IPP est déterminé par un médecin expert en fonction de plusieurs facteurs tels que :

  • la nature de l’atteinte physique
  • la perte de validité et les capacités physiques et mentales
  • l’état global de la victime
  • les qualifications professionnelles et l’étendue de la réinsertion possible

Il est fortement conseillé de se faire accompagner par un avocat expert lors de cet examen.

Préjudice mental et moral

Enfin, vous êtes en droit de demander l’indemnisation des préjudices liés à l’acceptation de votre nouveau schéma corporel. La perte d’un membre, d’une partie de soi constitue un choc qui peut conduire à un certain état d’anéantissement. Le risque de dépression est sérieux et les victimes doivent être accompagnées pour trouver la force d’avancer et de se reconstruire. Dans ce cadre, l’avocat en accident de la route est un soutien de taille essentiel.

Solliciter un avocat en accident de la route

Quelles démarches pour obtenir une indemnisation

La victime d’un accident de la route qui a subi une amputation peut agir contre le responsable de son accident représenté par son assureur. Si les deux conducteurs ont une part de faute, la victime peut également faire jouer sa propre assurance.

Ainsi, après un accident de la circulation, vous avez 5 jours pour en faire état à votre assurance. Vous devez joindre le constat d’accident ainsi que votre certificat médical ou d’hospitalisation. Dans les semaines suivantes, un expert viendra vous examiner. Son diagnostic est crucial dans le choix des chefs de préjudice. La présence d’un avocat est clé, pour ne rien omettre et obtenir une indemnisation intégrale. L’assureur dispose ensuite de trois mois pour vous faire une proposition d’indemnisation.

Faire appel à un cabinet d’avocats expert

Face à la complexité des procédures et à la nécessité d’être accompagné lors des expertises médicales, il est fortement recommandé de recourir aux services d’un avocat expert en indemnisation des accidents de la route.

Le cabinet TCN Avocats vous accompagne dans l’ensemble de vos démarches en vue de répondre à vos besoins. Notre équipe appréciera votre situation unique pour engager les procédures adéquates et obtenir une juste indemnisation. En effet, il n’est pas rare que les assureurs expérimentés tentent de minimiser la somme due.

Le cabinet TCN Avocats, expert en accidents de la route, est à votre disposition pour toute demande ou information complémentaire consécutive à une amputation qui a causé des troubles graves dans vos conditions d’existence. Contactez-nous par mail, par téléphone ou via le formulaire.

Nos coordonnées

Nous vous répondons sous 48h.

18, avenue de l'Opéra
75001 Paris

    Contactez-nous