Accident entre une trottinette et une voiture

Le nombre d’utilisateurs de trottinette, qu’elle soit électrique ou non, est en forte augmentation, les risques associés à une collision impliquant une trottinette et une voiture sont eux aussi en hausse. Qu’elle soit à moteur ou non, les usagers doivent respecter un certain nombre de règles afin de prévenir tout risque d’accident avec une voiture. Pour cela, une modification du code de la route a été tout spécifiquement faite en ce qui concerne l’utilisation et le règlement des trottinettes électriques. 

Quelles obligations pour les usagers de trottinette ?

En octobre 2019, une nouvelle réglementation a été ajoutée au code de la route par le gouvernement. Cette modification a eu pour but de créer un cadre réglementaire spécifique pour les trottinettes électriques où jusque-là, un flou juridique régnait autour de leur utilisation. Dorénavant, les engins de déplacements personnels motorisés (EDPM), dont les trottinettes électriques en font parties, ont pour stricte obligation de circuler sur les pistes cyclables.

 

En revanche, les trottinettes sans moteur sont considérées comme des piétons. Les utilisateurs de ces dernières doivent ainsi rouler sur le trottoir à une allure modérée (6km/h). 


Par ailleurs, tout utilisateur de trottinette électrique (y compris celles utilisées en libre-service) a pour obligation d’avoir une assurance responsabilité civile, leur permettant ainsi de couvrir l’ensemble des dommages causés à un tiers à la suite d’un accident. Il est vivement recommandé pour ces usagers de vérifier, avant toute utilisation, si le contrat d’assurance habitation est correctement adapté à ce genre de situation, voire de souscrire un contrat d’assurance spécifique.

 

En ce qui concerne les utilisateurs de trottinette sans moteur, ils sont couverts par leur contrat d’assurance habitation. Cependant, ils doivent se renseigner sur leur contrat, à savoir s’il n’exclut pas la garantie pour les sports à roulettes. 

Différents types d’accidents impliquant une trottinette et une voiture 

Concernant l’utilisateur de trottinette électrique (y compris celle en libre-service), dans le cas où il se fait percuter par une voiture, deux situations sont possibles.

La trottinette électrique n'est pas assurée

 

Si la trottinette électrique n’est pas assurée, et que le véhicule à moteur a subi des dégâts et/ou ses passagers sont blessés, l’usager de la trottinette devra indemniser lui-même ces dégâts et/ou blessures (sauf si le conducteur du véhicule à moteur a commis une faute). Si le conducteur de la trottinette électrique est blessé (et qu’il n’a pas commis de faute), il pourra être indemnisé par le conducteur du véhicule à moteur ou son assureur. La victime de dommage causé par une trottinette électrique non-assuré peut faire appel aux Fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) si le conducteur de la trottinette électrique n’est pas en mesure d’indemniser la victime.

La trottinette électrique est assurée

Si la trottinette électrique est assurée, et que le véhicule à moteur a subi des dégâts et/ou ses passagers sont blessés, la compagnie d’assurance de la trottinette devra indemniser ces dégâts et/ou blessures. Si le conducteur de la trottinette électrique est blessé (et qu’il n’a pas commis de faute), il pourra être indemnisé par le conducteur du véhicule à moteur ou son assureur.

 

Concernant l’utilisateur de la trottinette sans moteur qui se fait percuter par une voiture, une seule situation est possible. L’usager de la trottinette sans moteur étant considéré comme un piéton, le conducteur de la voiture (ou son assureur) devra indemniser intégralement les préjudices subis selon la loi Badinter, sauf à démontrer que l’utilisateur de la trottinette sans moteur a commis une faute inexcusable.

Faites le choix d’un avocat en cas d’accident entre une trottinette et une voiture

 

Le cabinet TCN Avocats intervient dans de nombreux cas d’accident de la circulation et notamment, ceux impliquant une trottinette, électrique ou non, et une voiture. Conscient des lourdes conséquences que peut avoir ce genre de collision, le cabinet TCN Avocats sera à l’écoute de vos besoins et saura vous conseiller dans l’ensemble de vos démarches d’indemnisation. Fort de son expérience, le cabinet TCN Avocats aura pour objectif de vous défendre et de faire valoir vos droits en négociant une juste indemnisation au regard de vos préjudices subis. En cas d’indemnisation jugée insuffisante après négociation avec l’assureur du responsable de l’accident, il sera en mesure d’engager une action en justice où il vous représentera.


Vous souhaitez être conseillé au sujet d’un accident impliquant une trottinette et une voiture ? Vous souhaitez confier votre dossier à un avocat expert en réparation des préjudices subis ? Dès à présent, faites nous part de votre situation en contactant le cabinet TCN Avocats par mail, par téléphone ou via le formulaire disponible sur notre site internet. Le cabinet TCN Avocats se veut entièrement transparent sur ses honoraires, vous pourrez les consulter sur notre site internet.

Les informations recueillies dans ce formulaire sont enregistrées et conservées dans un fichier informatisé. Elles sont transmises aux équipes en charge du suivi de vos demandes. Conformément au Règlement général sur la protection des données (RGPD), vous pouvez exercer votre droit d'accès aux données vous concernant et les faire rectifier ou supprimer. Vous pouvez également exercer votre droit de limitation du traitement et votre droit à la portabilité des données en nous contactant. Voir les mentions légales.

Contactez-nous